HOMÉLIE du Père Sebastian Amato

dimanche 16 janvier 2022

Homélie du 16 janvier 2022
Temps ordinaire-02 C

 Être invité à un mariage, est une célébration de la joie qui suscite un esprit de parenté avec les mariés.

 J’ai eu la chance de l’expérimenter en me préparant et en célébrant avec de nombreux couples d’horizons multiples. Il y avait quelque chose de spécial à propos de chaque mariage. Certains d’entre eux étaient remarquables en raison des différentes circonstances qui se sont produites.

 J’ai toujours appris quelque chose de nouveau et j’ai été accueilli lors du passage d’un couple vers leur avenir. Que les unions aient été entre deux catholiques, un catholique avec quelqu’un d’une autre confession chrétienne, un catholique avec quelqu’un d’une religion non chrétienne et un catholique avec quelqu’un qui n’est impliqué dans aucune religion, chaque situation avait sa propre unicité.

Si quelqu’un veut se marier dans l’Église catholique, il serait préférable de parler avec votre prêtre de la façon de procéder. Il passera en revue les étapes de la préparation à cette transition majeure dans sa vie.

Dans l’Évangile d’aujourd’hui, Marie, Jésus et ses disciples ont été invités à un mariage. L’importance de cet événement qui se trouve au début de l’Évangile de saint Jean est significative. Cet événement prépare le terrain pour notre relation avec le Christ dès le baptême et chaque fois que nous nous rassemblons pour l’Eucharistie et partageons le Corps et le Sang du Christ. 

Les quelques jarres qui ont été remplies d’eau signifient le début de notre vie chrétienne. La transformation de l’eau en vin représente notre croissance avec le Seigneur. Chaque fois que nous nous rassemblons à la messe, le vin devient le Sang du Christ.

Dès le début du ministère de Jésus, le Seigneur est avec nous et nous avec lui. Notre foi s’exprime à travers l’engagement constant du Christ à être proche de nous. 

Une célébration de mariage est un moment important pour la communauté puisque l’union du mari et de la femme exprime l’espoir de la continuation de la communauté. 

Le mari et la femme s’engagent à travailler ensemble en se construisant l’un l’autre d’une manière aimante. Ils ne perdent pas leur identité individuelle. Ils forment un lien en se donnant à l’autre et en acceptant l’autre dans leur vie, ce qui inclue leurs bizarreries et leurs qualités afin qu’ensemble, ils arrivent à l’unité qu’ils recherchent. 

Le couple n’est pas seul alors qu’ils échangent leurs vœux devant Dieu et ceux et celles qui y sont rassemblés. Les familles, les amis, la communauté religieuse et la communauté dans son ensemble apportent leur soutien et célèbrent le début du voyage courageux du couple vers l’avenir. 

Au cours des cinquante dernières années environ, les jeunes sont allés dans des endroits éloignés pour faire des études postsecondaires et poursuivre leur vie professionnelle. Les couples et leurs enfants vivent assez loin de leur famille d’origine qui servait autrefois de systèmes de soutien naturels sur lesquels ils pouvaient s’appuyer. Pour de nombreux couples aujourd’hui, ces systèmes de soutien naturels ne sont pas facilement disponibles, vu l’éloignement. 

Plusieurs types de défis et de stress qui n’étaient pas présents il y a encore quelques années, prennent de l’amplaur dans notre société.  De nouveaux types de solutions et de processus sont nécessaires. Nous n’avons qu’à regarder ce que la pandémie a fait à notre société au cours de ces deux courtes années. 

Nous devons veiller à ne pas porter de jugements sévères sur les couples qui peuvent éprouver des difficultés. Nous ne savons pas toujours ce qu’ils vivent. 

Nous pouvons toujours écouter, aider et être présents mais ne jugeons jamais. Être aimant envers eux est la meilleure chose à faire. Nous pouvons nous préoccuper de leur bien-être et leur suggérer de demander l’aide d’un professionnel. 

Si des difficultés se produisent au sein de votre mariage, il est préférable de ne pas laisser l’orgueil compliquer les choses, mais plutôt trouver des solutions.

Un tiers, comme un conseiller conjugal, un prêtre ou quelqu’un d’autre en qui vous avez confiance peut être en mesure de vous aider à comprendre ce qui peut être fait pour renforcer votre relation. Être ouvert et honnête avec soi-même et avec son partenaire contribue grandement à la réconciliation. 

Il y a toujours des choses inattendues qui surgissent dans la vie. Que ce soit dans une situation conjugale ou dans la vie en général, nous pouvons être certains que quelque chose va se passer. C’est comme ça. 

Il est évident dans l’évangile d’aujourd’hui qu’il y a eu un moment de « loi de Murphy ». Les hôtes ont manqué de vin ! 

Remarquez que Jésus n’est pas venu à la rescousse. Il n’est pas allé voir l’époux et n’a pas dit : « Écoute, je vais te faire un peu plus de vin. »  Il ne l’a pas fait. 

L’Évangile nous dit que lorsqu’il a été approché par Marie, Jésus était réticent à faire quoi que ce soit à propos de la situation. C’est ce qu’il a dit à sa mère : « Femme, en quoi cela nous préoccupe, toi et moi ? Mon heure n’est pas encore venue. 

C’est Marie qui donne le coup d’envoi du ministère de Jésus en disant aux serviteurs : « Faites tout ce qu’il vous dira. » Jésus a donc dû faire ce qu’on lui a demandé ! Il a dit aux serviteurs de remplir les bocaux d’eau. Ensuite, d’en remplir quelques verres et de les apporter à l’intendant. 

Celui-ci fut sidéré après avoir dégusté le vin. 

Son commentaire à l’époux était que le meilleur vin est normalement servi en premier, et les moins raffinés servis plus tard quand la plupart des gens ne sont pas conscients du changement de qualité. 

L’importance du changement de l’eau en vin n’est pas tant de fournir une boisson supplémentaire pour le mariage.  C’était un moment d’enseignement pour Jésus. Au fur et à mesure que nous grandissons dans notre relation avec lui, nous partons de qui nous sommes à ce moment-là et nous nous transformons au fil du temps en vieillissant bien, tout comme le bon vin. 

Au courant de la semaine prochaine, prenez quelques instants pour réfléchir sur vous-même et méditer : Comment Jésus change-t-il ma vie ? 

Et Pourquoi cela prend-il autant de temps ? 

Pour vous aider dans votre réflexion, il serait bon de penser à la déclaration que Marie fait aux serviteurs : « Faites tout ce qu’il vous dit. »  

Cette même déclaration est pour nous aujourd’hui. En suivant l’encouragement de Marie à « Faites tout ce qu’il vous dit », nous nous ouvrons à être transformés par la grâce de Dieu. 

En tant que chrétiens et chrétiennes, nous agissons au nom du Christ. Quand nous disons la même chose à quelqu’un que Marie a dit aux serviteurs, nous aidons quelqu’un à vivre l’Évangile. 

Les paroles et les prières ne suffisent pas. La réponse de Marie à Jésus a été de passer à l’action.  Cela révèle que répondre à nos prières révèle un engagement vers l’action. 

Il faut un coup de main, pour exprimer une parole d’encouragement, pour consoler et rassurer en touchant la main d’une personne ou pour soutenir la vocation de quelqu’un. Il y a aussi d’autres façons créatives de le faire qui seraient fort utiles. 

Marie est intervenue en faveur du couple en raison de leur situation difficile. En tant que membres du Corps du Christ, nous pouvons faire de même en étant présents à quelqu’un quelle que soit la raison lorsque nous prions pour lui ou elle et agissons avec lui ou elle d’une manière encourageante. 

Lorsque nous sommes à un mariage ou à la messe ou chaque fois que vous ouvrez la Bible et que vous entendez ou lisez cette sélection de l’Évangile, qu’elle soit un rappel de notre esprit de parenté avec le Christ et avec ceux et celles qui partagent notre foi commune. Ce faisant, soyons reconnaissants de notre union avec Jésus qui transforme constamment l’ordinaire en quelque chose de dynamique, d’extraordinaire !

Père Sebastian Amato

Pour télécharger l’homélie, cliquez-ici

PSAUME
(Ps 95 (96), 1-2a, 2b-3, 7-8a, 9a.10ac)

R/ Racontez à tous les peuples
les merveilles du Seigneur !
 (Ps 95, 3)

Chantez au Seigneur un chant nouveau,
chantez au Seigneur, terre entière,
chantez au Seigneur et bénissez son nom !

De jour en jour, proclamez son salut,
racontez à tous les peuples sa gloire,
à toutes les nations ses merveilles !

Rendez au Seigneur, familles des peuples,
rendez au Seigneur, la gloire et la puissance,
rendez au Seigneur la gloire de son nom.

Adorez le Seigneur, éblouissant de sainteté.
Allez dire aux nations : Le Seigneur est roi !
Il gouverne les peuples avec droiture.

Une lettre aux fidèles de l’Archidiocèse de Kingston

Janvier 2022 

Mes chers fidèles : 

Notre saison de Noël a récemment pris fin, et nous commençons maintenant le rythme hebdomadaire du temps ordinaire. La nouvelle année marque également le début de la deuxième phase du Synode sur la synodalité, convoqué par le Saint-Père, le pape François. Malheureusement, en cette nouvelle année, nous continuons à lutter contre la pandémie avec une autre nouvelle variante et une autre nouvelle vague. Chaque tâche, semble-t-il, prend maintenant plus de temps et d’efforts. Continuons à nous soutenir les uns les autres, alors que nous persévérons en cette période d’incertitude. 

Par cette lettre, je vous invite à réfléchir et à prier sur le nombre réduit de prêtres au service de nos paroisses et de nos missions. Comme mes frères prêtres le savent, et comme beaucoup d’entre vous le savent déjà, l’âge moyen de nos prêtres a considérablement augmenté au fil des ans. Sans le précieux ministère de nos prêtres nés à l’étranger, notre nombre serait beaucoup plus faible. Malheureusement, les restrictions de voyage et d’immigration dues à la Covid-19 ont retardé l’arrivée des prêtres de l’étranger qui venaient servir dans l’archidiocèse. Nous avons été grandement bénis par les vocations de jeunes gens qui étudient pour le sacerdoce ; cependant, il faudra un certain nombre d’années avant que ces hommes soient ordonnés et pleinement préparés à servir comme pasteurs et administrateurs dans l’archidiocèse. 

Ces conditions nous incitent à envisager d’autres arrangements qui garantiront que les fidèles de l’archidiocèse peuvent être servis par le petit nombre de prêtres disponibles. À l’avenir, nos prêtres auront encore besoin de vivre une vie équilibrée et heureuse, en se laissant du temps pour la prière et le repos ainsi que pour le travail ; la tâche que nous imposons à ce petit nombre de prêtres ne doit pas devenir si grande et si difficile à accomplir qu’elle menace cet équilibre et leur bien-être. Cela exigera un discernement clair sur la façon dont ils fourniront des services pastoraux aux fidèles, en utilisant prudemment leur temps et leur énergie disponibles. Elle nous présentera à tous le défi de distinguer ce qui peut être maintenu et ce qui doit changer dans le ministère pastoral de l’archidiocèse. 

 Les circonstances changeantes auxquelles nous sommes déjà confrontés sont importantes, tout comme les changements qu’elles nous imposent. La tendance de la fréquentation de l’église a eu un impact significatif sur le nombre de fidèles dans nos paroisses, en particulier dans les communautés rurales. Certaines paroisses ont déjà perdu un pasteur résident, des messes en semaine et même leur messe dominicale habituelle. Les pertes sont très difficiles à vivre et exigent sensibilité ; c’est une chose d’en parler dans l’abstrait, mais c’en est une autre de faire l’expérience des effets de ces changements. Cela aussi exige de nous tous et toutes de la prudence, de la sensibilité et de la sollicitude. 

Avec l’aide du Conseil des prêtres et du Conseil du personnel, nous continuerons à réfléchir et à planifier la pastorale des fidèles de l’archidiocèse. Entre-temps, j’ai décidé de prendre quelques mesures préliminaires pour faciliter le service pastoral dans les mois à venir. J’informerai l’archidiocèse, en particulier les paroisses les plus touchées, de ces dispositions lorsque les choses seront prêtes à être mises en place. Ces dispositions me permettront de continuer à me familiariser avec les paroisses de l’archidiocèse, de nous donner le temps dont nous aurons besoin pour étudier plus en détail notre situation et de combler la période d’attente de visa plus prometteuse pour les prêtres internationaux. 

J’ai exposé devant vous la tâche de discernement à laquelle nous sommes confrontés en tant qu’archidiocèse, et je vous encourage à vous joindre à moi pour prier pour la sagesse, la prudence et la sensibilité, au fur et à mesure que nous nous y prenons. Notre avenir est entre les mains du Seigneur, comme il l’a toujours été. J’ai confiance et je suis confiant que le Seigneur pourvoira aux besoins des prêtres nécessaires à nos services appropriés à l’avenir. Cependant, les changements qui semblent inévitables nécessiteront nos soins appropriés à l’avenir. Cependant, les changements qui semblent inévitables exigeront de nous de la patience et de la flexibilité. Je désire avant tout vous laisser avec un sens de la vocation. Aujourd’hui, le Seigneur appelle chacun et chacune de nous à servir là où nous vivons, dans les réalités actuelles de l’archidiocèse de Kingston. De la même manière, le Seigneur a déjà appelé les gens de l’archidiocèse à répondre aux préoccupations uniques de leur temps. Comme par le passé, il ne manquera jamais de fournir la grâce, le leadership, le sacrifice et la joie catholique nécessaires pour que nous transmettions la foi – dans son intégrité – à la génération suivante afin qu’à leur tour, ils puissent répondre à l’appel du Seigneur à le servir, lui et l’Église, en leur temps et selon leurs circonstances de vie. 

Avec mes meilleurs vœux et bénédictions dans la prière, 

+Michael Mulhall, Archevêque de Kingston


Bonjour 

            Si vous voulez que votre enfant reçoive les premiers sacrements dans l'Église Catholique

(Baptême, Réconciliation, Première Communion, Confirmation), vous devez communiquer avec votre paroisse. Si vous voulez recevoir ces premiers sacrements en français, la paroisse Saint François d'Assise peut vous accompagner dans ce cheminement. 

            Il y aura des formations offertes sous forme de rencontres avec les parents et votre jeune. 

            Vous savez déjà peut-être que, présentement, nous n'avons pas de curé attitré.

Donc toutes ces formations sont sur pause jusqu'en janvier 2022. 

 Mais si vous êtes intéressés pour 2022, nous vous invitons à  inscrire votre jeune à la paroisse Saint François d'Assise au numéro 613-542-2377 et à laisser un message avec son nom, quel sacrement il/elle veut recevoir et une façon de vous contacter (téléphone et/ou courriel).

La secrétaire de la paroisse prend les messages tous les jours. 

Vous pouvez aussi envoyer un courriel à contact@stfrancoisassise.ca

Nous communiquerons les dates des formations aux gens inscrits dès que possible. 

Bien à vous 

Equipe pastorale de St François d'Assise 

Jackie Litalien

Secrétaire de la paroisse St François d’Assise

Neuveine

Nous commencerons, le 7 novembre 2021, par une neuvaine pour recevoir un nouveau prêtre pour notre paroisse.

Prions ensemble en communauté en demandant par l’intercession saint Jean- Marie Vianney (le curé d’Ars),

 saint François d’Assise et à notre mère Marie d’intercéder pour nous au Seigneur de nous envoyer un nouveau prêtre.

Nous continuerons cette neuvaine jusqu’à ce que nous recevions un nouveau prêtre.

NEUVAINE / PRIÈRE POUR UN NOUVEAU CURÉ

Merci Seigneur pour notre paroisse où nous venons ensemble pour te prier, te louer et te célébrer.

Seigneur Jésus, par l’intercession de saint Jean- Marie Vianney (le curé d’Ars), 

nous te demandons un nouveau curé appelé par Toi et fidèle à ton Nom. 

Que les eucharisties qu’il célébrera nous nourrissent, qu’il soit plongé dans le cœur de ta Miséricorde

et qu’il soit toujours témoin de ton pardon. 

Qu’il nous enseigne le véritable chemin de la sainteté.

Père, apprends-nous à grandir comme paroisse dans un esprit missionnaire, 

que dans notre communauté, à la suite de saint François d’Assise, personne ne soit laissé-pour-compte, 

 ni les enfants, ni les familles, ni les personnes âgées, ni les pauvres, ni les riches. 

Apprends-nous à aimer afin que nous accomplissions ensemble l’œuvre de ton salut.

Sainte Marie, notre mère, nous accompagne dans cette transition.

Amen.

SYNODE 2021-23

Nous sommes dans la phase de participation du processus synodal ! Tous sont les bienvenus et encouragés à participer et à faire entendre leur voix. Notre sondage en ligne est maintenant en ligne sur notre page Web du Synode [Cliquez-ici pour accéder à la page]. Veuillez prendre le temps de répondre au sondage et de partager le lien avec vos amis et votre famille.

RÉSERVATIONS POUR LA MESSE DOMINICALE

Bonjour à vous tous et toutes 

Je dois de nouveau continuer de demander aux paroissiens de s'inscrire pour la messe le dimanche à 11 heures. 

(CHAQUE SEMAINEmême si vous étiez présents à la messe dimanche dernier. 

Le nombre de personnes permises à l'intérieur de notre petite église est de 30 % (65 personnes). 

À présent nous avons 45 personnes inscrites pour la messe dimanche. 

Merci beaucoup de votre attention à cette demande.

Jackie Litalien

ANNONCE

Compte tenu de l’agenda des prêtres disponibles pour célébrer la messe dominicale, on ne pourra célébrer qu’une messe le dimanche à 11 h 00. La messe de la vigile, célébrée normalement à 16 h 00 le samedi, ne sera pas offerte pendant la période de transition. 

Merci d’apporter les ajustements nécessaires. Nous vous sommes vivement reconnaissants pour votre compréhension.

Messes quotidiennes

Sur «  Sel & Lumière »  – diocèse de Montréal  à  08 hrs 30

Sur la Télévision :  COGECO  canal 185

Sur Internet:  https://seletlumieretv.org/messe/

Messes avec le Pape François

Sur Internet avec VaticanNews (Cliquez pour aller sur le site)

Diocèse de Québec

Sur internet  en direct du diocèse de Québec (Cliquez pour aller sur le site) 

Messes  dominicales

Oratoire St-Joseph de Québec

À la télévision – Radio Canada  10 hrs 00

Cogeco – canal  008

Le Pape François encourage prêtres et religieuses à servir les pauvres.

(https://www.vaticannews.va/fr/pape-francois/messe-sainte-marthe.html)

GLORIA, IN EXCELSIS DEO !

Adresse courriel  de la paroisse :  contact@stfrancoisassise.ca

PENSÉE DE LA SEMAINE

«Tu es mon Fils bien-aimé

MERCI AU CHEVALIERS DE COLOMB pour leur généreux don de 500$ !

Encore une fois, les K of C / C de C ont fait un don généreux de 500$ à notre paroisse.

Quelques paroissiens y sont également membres actifs:

Léandre Grenier, Sylvain Morel, Nelson Roy et Alan Soini…Feu Luc  Richard y était membre aussi…Que son âme repose en paix…

Le K of C Frontenac Council 728 tente de s’occuper de 4 paroisses dont notre belle petite paroisse.

Le baptême du Seigneur

C’est la Fête qui clôt le cycle de Noël. On la célèbre le dimanche qui suit le 6 janvier. L’Épiphanie inclut les trois mystères de l’adoration des Mages, du Baptême du Seigneur et des noces de Cana. La fête du Baptême du Seigneur est donc une sorte de démultiplication de l’Épiphanie.

Le baptême de Jésus dans le Jourdain constitue pour les quatre évangélistes la manifestation — « l’épiphanie » — la plus importante, au tout début de la vie publique du Christ (Mt 3, 13-17 ; Mc 1, 9-11 ; Lc 3, 21-22 ; Jn 1, 29-34). En outre, cet événement de la vie de Jésus, considéré comme un point de départ essentiel (cf. Ac 1, 22), est d’une grande plénitude : non seulement il évoque la mort de l’Agneau de Dieu (cf. Lc 12, 50) et notre propre « plongeon » dans sa mort, par le sacrement du baptême, mais surtout il souligne la source et la portée trinitaire de la mission du Serviteur souffrant.

Les cieux s’ouvrent, le Père exprime sa prédilection pour son Fils et l’Esprit Saint, qui est l’Amour, manifeste visiblement cette complaisance. On pourrait dire que la fête du Baptême du Seigneur est la Pentecôte du cycle de la Nativité.

Dieu est patient. Son amour étant sûr de la victoire, il use de bonté envers les rebelles et de patience envers les faibles.

Nous devons de même être patients et rechercher la paix avec tout le monde afin que nous puissions d’un commun accord louer notre Dieu et Père en Jésus-Christ.

Comme le Seigneur, soyons miséricordieux en pardonnant et en donnant.

Que notre amour se manifeste surtout en ce jour de Noël.

Élargissons nos cœurs, gagnons les cœurs des autres, afin que Jésus puisse faire son entrée chez nous et nos frères et nos sœurs

1er dimanche du temps ordinaire -  9 janvier

JOUR DU SEIGNEUR  - BAPTÊME DU SEIGNEUR

Livre du prophète Isaïe  (40, 1-5. 9-11)
Lettre de saint Paul apôtre à Tite  (2, 11-14 : 3, 4-7)
Saint Luc  (3, 15-16, 21-22)

dimanche 2 janvier 11 h Les paroissiens/siennes

2e dimanche du temps ordinaire -  16 janvier

JOUR DU SEIGNEUR             

Livre du prophète Isaïe (62, 1-5)
Lettre de saint  Paul apôtre aux Corinthiens (12, 4-11)
Saint Jean (2, 1-11)

dimanche 16 janvier

11 h

Les paroissiens/siennes

 3e dimanche du temps ordinaire -  23 janvier

JOUR DU SEIGNEUR             

Livre de Néhémie (8, 2-4a. 5-6. 8-10)
Lettre de saint  Paul apôtre aux Corinthiens (12, 12-30)

Saint Luc (1, 1-4 : 4, 14-21)

 Dimanche 23 janvier

11 h

Les paroissiens/siennes

4e dimanche du temps ordinaire -  30 janvier

JOUR DU SEIGNEUR             

Livre du prophète Jérémie (1, 4-5. 17-19)
Lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens (12, 31-13,13)
Saint Luc (4, 21-30)

dimanche 30 janvier

11 h

Les paroissiens/siennes

 

28  NOV

12  DÉC

26 DÉC

9  JAN

Quête

$1727

$1800

$1333

$890

Dons

$655

$1010

$920

$70

Entretien de l’église

$305

$665

$680

$345

Noël

 

$275

$535

 

1 Janvier

 

 

 

$270

Autres - Enveloppes

 

 

 

$155

Chauffage

 

 

 

$105

Dimanche mondial missionnaire

$70

 

 

 

Retraite des prêtres

$295

 

 

 

TOTAL

$3052

$3750

$3468

$1835

Bonjour à vous toutes et tous,

Un mot sur la messe célébrée dimanche dernier par Monseigneur Mulhall, à la Paroisse.

Quel plaisir ce fut de le rencontrer, de l’entendre prier avec nous en français, d’entendre des chants menés par Jean Lord, comme auparavant et de célébrer l’Eucharistie dans son format normal, avec communion à l’avant de l’église !  Et tout ça en célébration de notre saint patron, Saint François d’Assise.   Merci Seigneur !

Ce dimanche-ci, le 10 octobre, à notre messe de 11h, nous célébrerons la fête de l’ACTION DE GRÂCE, avec le Père SEBASTIAN AMATO, un prêtre attaché à l’archidiocèse de Kingston depuis longtemps et qui a été assigné à la Paroisse S-Paul, dans le passé , entre autres paroisses. Le Père Sebastian sera avec nous pour approximativement 6 semaines, selon ce que nous a dit l’Archevêque dimanche dernier.

À cette occasion, nous vivrons une messe de longueur traditionnelle, avec chants, maître de chant, organiste ET la chorale.

Le Père Sebastian est de langue maternelle italienne et parle anglais, évidemment.  Il fera tout son possible pour prier avec nous en français mais prêchera assurément en langue anglaise, comme Monseigneur Mulhall l’a fait.

Nous sommes en transition, nous le savons tous et toutes.  Gardons notre sourire et notre accueil légendaires et faisons confiance en la Providence !  Elle nous enverra assurément un pasteur inspiré et convivial, dans une futur proche.

Une petite note destinée aux quelques détenteurs et détentrices de la clé de la salle paroissiale et\ou de l’église : si vous devez vous y rendre, Il est impératif que vous laissiez un message téléphonique à la paroisse ou communiquiez avec Jackie via courriel afin de faire un arrangement pour qu’elle y soit lors de votre passage, car avec la construction en cours et la pandémie et le départ du Père Bob , pour des raisons d’assurance,  il y a maintenant  un système d’alarme directement à l’entrée de la salle en plus du système installé sur le presbytère et sur l’église et seule Jackie détient le code d’accès.

Au plaisir de vous revoir en personne en plus grand nombre, une fois les précautions sanitaires allégées.  En attendant, PRIONS LES UNS POUR LES AUTRES.

Marie-Noël St-Cyr, responsable du Conseil paroissial

Où suivre la messe en direct ?

Messes quotidiennes

Sur «  Sel & Lumière »  - diocèse de Montréal  à  08 hrs 30

Sur la Télévision :  COGECO  canal 185

Sur Internet:  https://seletlumieretv.org/messe/

Messes avec le Pape François

Sur Internet avec VaticanNews (Cliquez pour aller sur le site)

Diocèse de Québec

Sur internet  en direct du diocèse de Québec (Cliquez pour aller sur le site) 

Messes  dominicales

Oratoire St-Joseph de Québec

À la télévision - Radio Canada  10 hrs 00

Cogeco - canal  008

Le Pape François encourage prêtres et religieuses à servir les pauvres.

(https://www.vaticannews.va/fr/pape-francois/messe-sainte-marthe.html)

Le Comité permanent de la FAMILLE ET DE LA VIE de la CECC a produit un court message vidéo à l’occasion de la Première Journée mondiale des grands-parents et des personnes aînées, qui aura lieu le dimanche 25 juillet 2021. Le message vidéo donne vie au thème choisi pour cette journée, « Je suis toujours avec vous » (cf. Mt 28, 20). Il cherche à encourager les jeunes, les familles et les communautés à se rapprocher et à passer du temps avec les grands-parents et les personnes âgées, chérissent leur rôle essentiel pour l’Église et la société.

Lire  le message du  Comité permanent pour la famille et la vie de la CECC

Prière pour la tolérance, le pardon et la réconciliation

Ô Dieu, Grand Esprit et Créateur fidèle,

nous qui sommes tes enfants reconnaissons humblement notre parenté avec tous les êtres vivants.

Nous te remercions, nous te louons et nous t’adorons.

Nous t’en prions, Grand Mystère, Verbe fait chair

– notre maître, notre prophète et notre frère –

ouvre nos cœurs à tous nos frères et sœurs,

et fais-nous grandir avec eux en sagesse, en honnêteté, en courage

et dans le respect des enseignements sacrés.

 

Donne-nous la lucidité et l’honnêteté de reconnaître

que nous sommes tous frères et sœurs au sein de l’unique famille humaine,

créés et préservés par l’unique Créateur.

Face aux problèmes, fait que nous ne céderons ni à la peur ni à la colère

qui sèment divisions et menaces entre les peuples.

Nous voyons comment Dieu ne cesse de nous donner

afin de remédier aux péchés des préjugés et de l’intolérance.

Nous voyons en Dieu l’unique Créateur

dont la générosité pourvoit constamment à nos besoins

en dépit du mal que nous avons fait sur la terre. 

 

Nous voyons dans le Fils, Jésus Christ,

la Victime innocente qui donne la vie en versant son sang sur la Croix pour tous les peuples.

 

Nous voyons dans l’Esprit Saint le don de Dieu,

 à l’œuvre dans notre monde aujourd’hui,

qui nous inspire le désir et l’espoir d’avoir toutes et tous

l’esprit et le cœur même de Dieu!

Que ton Esprit bénisse les âmes de ceux et celles

qui sont décédés au pensionnat de Kamloops et

les âmes de toutes les personnes décédées dans les pensionnats.

Que ce même Esprit apporte également bénédiction et guérison à toutes les familles

et à toutes les communautés touchées par les écoles.

 

Dieu Créateur, indique-nous le chemin de la guérison,

du pardon et de la réconciliation,

et suscite entre nous une fraternité renouvelée.

 

Amen