Sermon dominical

dimanche 13 juin 2021

[Début du SERMON]

Dans la foule, il y avait probablement des gens qui ne se sentaient pas à l’aise en entendant Jésus utiliser un langage de tous les jours et des images comme le grain et la graine de moutarde pour parler du Royaume de Dieu.  Certains chefs religieux ou personnes plus instruites auraient trouvé ça amusant ou même offensant que le Royaume de Dieu soit comparé à de telles réalités quotidiennes.  Pourtant c’est bien ce que Jésus faisait.

Tout d’abord, comme nous dit l’évangile, Jésus parlait en simples paraboles pour que les gens puissent comprendre jusqu’à un certain point, ce qu’il disait; mais le fait qu’il utilise des images aussi simples et dénuées d’artifices, pour parler du règne de Dieu nous dit aussi que le règne de Dieu est, en effet, ordinaire et accessible à toutes et à tous, car tout ce qui existe est créé par Dieu.

Je parlais avec quelqu’un l’autre jour à propos de notre époque moderne et du fait qu’on tolère mal ce qui est ordinaire.  On vit dans une culture obsédée par les vedettes et on veut que tout soit nouveau et ‘trippant’!  Il me semble qu’un des plus grands défis pour les jeunes d’aujourd’hui – et dans ce groupe j’inclus tout le monde dans la cinquantaine ou moins – c’est la lutte contre l’ennui.  On trouve bien des choses ‘plates’ – peut-être même quand je prêche l’homélie…  

Ça peut sembler banal ou même un peu comique mais, dans un sens spirituel, il faut faire attention.

Je pense qu’on risque de passer à côté des choses qui sont vraiment importantes dans la vie parce qu’on cherche toujours ce qui est extraordinaire. Vivons dans le moment présent car le Seigneur y est avec nous, à côté et en nous ainsi qu’en ceux et celles qui cheminent avec nous dans la vie quotidienne.

Voici le message que Jésus nous transmet dans les paraboles : le ‘sacré’ c’est-à-dire la présence même de Dieu se trouve dans ce qui est très ordinaire parce que, aux yeux de Dieu, tout est extraordinaire.  Si vous ne me croyez pas, pensez à la réaction des gens quand ils voient un nouveau-né qui fait des grimaces et des drôles de sons, ou un chiot ou un chaton qui s’amuse avec un bas de laine.  On oublie tout le reste.  On est emballé par la simplicité du bébé, du chaton ou du chiot et sur le coup, on ne songe plus à nos préoccupations sérieuses.  Ce sont des réalités très ordinaires.  Rien d’exceptionnel.  Les bébés ou les chiots s’en fichent et font ce qui leur plaît.  

Si seulement on pouvait voir les choses ordinaires, non pas comme étant ennuyantes mais comme étant la norme, on verrait que c’est vraiment extraordinaire.  Jésus nous dit : Si vous cherchez la présence de Dieu, le Royaume de Dieu, vous n’avez pas à chercher loin : le voilà!  Non pas dans le grand houp là, mais dans ce qui est ordinaire, et même dans le silence!

C’est aussi simple que ça. Comme la graine de moutarde, toute petite lorsqu’elle est semée mais qui devient énorme lorsqu’elle pousse.  Ordinaire.

Que Dieu garde en vous la conscience de sa présence réconfortante !

Père Bob

FIN du SERMON]

Téléchargez le sermon du 13 juin 2021

PSAUME (91 (92), 2-3, 13-14, 15-16)

R/ Il est bon, Seigneur, de te rendre grâce ! (cf. 91, 2a)

Qu’il est bon de rendre grâce au Seigneur,
de chanter pour ton nom, Dieu Très-Haut,
d’annoncer dès le matin ton amour,
ta fidélité, au long des nuits.

Le juste grandira comme un palmier,
il poussera comme un cèdre du Liban ;
planté dans les parvis du Seigneur,
il grandira dans la maison de notre Dieu.

Vieillissant, il fructifie encore,
il garde sa sève et sa verdeur
pour annoncer : « Le Seigneur est droit !
Pas de ruse en Dieu, mon rocher ! »

MESSAGE  DU PÈRE BOB

Bonjour à tous et à toutes,  

Nous allons prendre une approche de premier réservé, premier servi pour les messes dominicales car l’église a le droit d’accueillir 15% des paroissiens (30 personnes) lors de nos deux messes dominicales soit à 16h le samedi et à 11h, le dimanche matin.  L’église sera donc ouverte pour ces cérémonies selon les modalités déjà en cours

La réservation, si vous voulez venir à une des messes,  demeure obligatoire.

Toutefois,  ceux et celles qui auront réservé une fois le quota de présence atteint, seront les premiers en liste pour la messe de la même heure et jour de la semaine d’après.  Vous devez donc faire votre réservation à chaque semaine et il y aura fort probablement une rotation qui s’installera tout naturellement.

Pour le moment, nous vous rappelons qu’il est essentiel de  réserver chaque semaine.

Si vous avez besoin d’annuler en cas de maladie, je vous demande d’avoir beaucoup de respect pour notre prochain et m’avertir au plus tôt possible que je puisse contacter un.e autre paroissien/sienne.

Je vous demande donc de nous confirmer par courriel le plus tôt possible à contact@stfrancoisassise.ca
 ou à Jackie  jackielit03@gmail.com 

Une fois encore, la dispense pour la participation à la messe du dimanche est toujours  optionnelle et j’encourage les gens à se sentir libre de ne prendre aucune chance.                                                                      

Merci beaucoup pour votre compréhension.

Père Bob 

MESSAGE  DU PÈRE BOB

Bonjour chers paroissiens,

Je fais aujourd’hui appel à votre esprit de partage et de générosité.  De nombreuses personnes souffrent de pauvreté et sollicitent mon aide, ces jours-ci, pour acheter de la nourriture et mes réserves de cartes d’achat est vide.  Pourriez-vous faire parvenir à l’église des fonds ou des cartes d’achats d’épiceries afin que ces personnes dans le besoin ne repartent pas les mains vides.

Rappelons-nous que Notre Seigneur a dit que quand nous accueillons et soutenons les moins bien nantis, c’est Lui que nous soutenons  !

Le Seigneur nous accueille, accueillons-les à notre tour.

En son nom, Je vous remercie

Père Bob

 

MESSAGE IMPORTANT

Chers paroissiennes et paroissiens,

J’espère que vous allez bien dans les circonstances … Je dois vous avertir que je risque d’utiliser un peu d’humour et même de sarcasme dans ce message, car cela semble être un bon ton pour communiquer parfois …  S’il-vous-plaît, ne vous en formalisez pas.

Bon, évidemment, il est clair que nous sommes tous et toutes épuisés et même au bout de notre corde avec la pandémie; nos vies ont été chambardées et la normalité nous semble encore bien lointaine après plus d’un an de confinement, déconfinement, reconfinement et j’en passe …  Ça s’annonce comme devant durer 2 ans et nous ne sommes pas sortis de l’auberge, comme on dit.

Hier après-midi, le Premier-ministre Ford a débuté sa conférence de presse avec les mots suivants : « Nous sommes en train de perdre la bataille entre les variants et la vaccination.  Le rythme de l’administration des vaccins ne rejoint pas la prolifération des nouveaux variants au sein de la population ontarienne… »   Après ces remarques préliminaires, il a ordonné des mesures encore plus restrictives dans le but d’arrêter la vague; en fait, d’aplatir cette courbe dangereuse que provoque cette 3e vague de la Covid-19, le plus rapidement et complètement possible.  Gardons M. Ford et son entourage de la santé publique dans nos prières car il n’est pas facile de gouverner dans de telles situations.

Comme vous le savez, le Premier ministre a déclaré que les nouvelles restrictions prenaient effet immédiatement.  Il nous a aussi informé que les lieux de culte ne pourraient dorénavant accueillir que 10 personnes à la fois ce, à partir de lundi.  Ce chiffre signifie 8 paroissiens, 1 prêtre et 1 organiste.  Je n’ai pas consulté beaucoup de collègues prêtres, rabbins ou iman à date mais je sais que la majorité vont tout simplement décider de fermer leur église, mosquée ou synagogue plutôt que d’accueillir 8 personnes privilégiées.

Oui, le Premier ministre Ford a dit que cela prenait effet lundi à minuit et je comprends la logique derrière ce court délai, puisque plusieurs personnes n’ont pas accès en Ontario, aux courriels, en ce temps de grand achalandage des lignes internet. 

MAIS, à Saint-François-d’Assise, nous allons donc adhérer dès maintenant à l’ordre de se confiner et fermer l’église complètement dès aujourd’hui et il y a de nombreuses raisons pour le faire telles que :

  • Dans notre paroisse, peu de gens n’ont pas accès à leurs courriels.
  • Les variants sont tout aussi dangereux le samedi et le dimanche que les autres jours de la semaine, évidemment.
  • Moi-même n’ai pas été vacciné alors que je tombe dans la catégorie des personnes susceptibles de l’attraper (fragilité pulmonaire, surdité totale d’une oreille, entre autres). Il est clair que je ne suis immunisé face à quoi que ce soit et je dirais même que j’ai tendance à être malchanceux… donc mes raisons ne sont pas qu’altruistes, certaines sont personnelles et je veux être honnête avec vous à ce sujet mais une chose est certaine, il est prudent et sage de prendre le plus de précautions possibles pour moi autant que pour vous et vos familles.
  • Rappelons-nous que le chiffre de 10 avait été décidé déjà l’an dernier en ce qui touchait aux funérailles, baptêmes et mariages.

Travaillons ensemble afin de nous garder en santé et en sécurité.  Les 12,000 à 18,000 cas quotidiens prédits hier touchent à notre idée de l’apocalypse.  Il faut arrêter le flot de la contagion.

Je préférerais que cette pandémie ressemble à une invasion de Zombis, comme dans un film d’Hollywood, mais il n’en est pas ainsi.  Dans notre réalité, l’ennemi est infiniment petit mais infiniment puissant !  On ne peut l’abattre avec une arme conventionelle, mais en se faisant vacciner le plus rapidement possible, comme vous le savez tous.

Finalement, passons à travers avec fermeté et visons Noël prochain, comme moment possible de retour à ce que nous prenions tous tant pour acquis, la normalité, notre routine quotidienne et dominicale.  Nous célébrerons alors dans la plus grande joie en faisant le plus de bruit possible !

Dieu vous bénisse et Shalom !

 

Père Bob

MESSAGE IMPORTANT

Chers paroissiens de St-François-d’Assise,

Comme vous le savez, le gouvernement provincial a déclaré hier une état d’urgence de 28 jours à partir de ce matin à minuit une.

Cette mesure s’additionne à l’ordre de confinement institué samedi dernier.

Il semble que l’ordre de rester à la maison n’empêche pas la possibilité d’accueillir 15% des paroissiens lors de nos deux messes dominicales soit à 16h le samedi et à 11h, le dimanche matin.  L’église sera donc ouverte pour ces cérémonies selon les modalités déjà en cours.

L’ordre de rester à la maison permet aux paroissiens de se rendre de la maison à l’église (Référence législative –  EMERGENCY MANAGEMENT AND CIVIL PROTECTION ACT STAY-AT-HOME ORDER, SCHEDULE I, 1. (1). 24.)

Je veux vous remercier de continuer à faire preuve de prudence.  C’est l’approche la plus utile et logique, en ce moment.

Si vous préférez rester à la maison et ne pas venir pour une ou l’autre des messes dominicales, sachez que c’est votre droit en loi civile et en loi écclésiastique tel qu’exprimé par l’Archevêque Mulhall.

Même si nous pouvons continuer à se rassembler à 15% de la capacité de notre église, je crois qu’il est et demeurera crucial de faire preuve de la plus grande prudence et de bien comprendre tout ce qui touche aux «variants» de la Covid-19.  À cet effet veuillez consulter ce qui suit: https://thewhig.com/news/local-news/april-will-be-a-very-very-difficult-month-in-ontario

La réservation, si vous voulez venir à une des messes, demeure obligatoire.  Toutefois, tel qu’expliqué par Jackie il y a quelques jours, ceux et celles qui auront réservé une fois le quota de présence atteint, seront les premiers en liste pour la messe de la même heure et jour de la semaine d’après.  Vous devez donc faire votre réservation à chaque semaine et il y aura fort probablement une rotation qui s’installera tout naturellement.

Rappelons-nous que ces mesures devraient se terminer ou au moins, évoluer dans 4 semaines.  Nous sommes fait d’étoffe solide et survivront à cela autant qu’au reste.

Si vous avez l’occasion de vous faire vacciner, saisissez-la, selon les modalités offertes et viables pour vous et je soupçonne qu’en juillet, nous pourrons accueillir un quota de 30% de paroissiens à la fois et que cet automne, la normalité devrait s’annoncer, dans Dieu sait quelle forme, évidemment …

Dieu vous bénisse, toutes et chacun, le Père, le Fils et le Saint-Esprit !

Paix et sérénité,

Père Bob

MESSAGE IMPORTANT

Chers paroissiennes et paroissiens,

Comme vous le savez certainement, l’Ontario est retournée au confinement pour la 3e fois et ce, à partir de minuit samedi, le 3 avril.

Le peu de temps entre l’annonce et le fait de ce confinement est extrêmement court, ce qui signifie que nous sommes pris de court pour diminuer le nombre de personnes dans l’église lors de nos deux messes de Pâques.  Nous devons passer de 65 à un maximum de 30 paroissiens à la fois.

Tout d’abord, je pensais demander simplement aux gens de s’excuser volontairement de l’événement afin de nous rendre au 15% permis mais avec un si petit délais et l’inégalité de la prise de courriel de la part de certains, cela ne semble pas avisé.

Nous allons donc agir comme la majorité des églises locales dont la Cathédrale, et prendre une approche de premier réservé, premier servi.  Nous communiquerons avec ceux et celles qui malheureusement se retrouveront exclus de l’une ou de l’autre cérémonie.

Si plusieurs sont intéressés à venir à une éventuelle 3e messe de Pâques, à 13h15 dimanche, laissez-le-moi savoir.  Par contre, je dois vous informer que je fais cette offre à contrecœur car mon spécialiste a diagnostiqué récemment une arthropathie neuropathique à la cheville gauche qui me fait vraiment très souffrir quand je mets un poids dessus.  Malgré cela, je ferai de mon mieux, s’il y a un intérêt prononcé pour cette 3e cérémonie.

Je m’excuse de ce contretemps et surtout, de devoir décevoir certains et certaines d’entre vous, mes chers paroissiens, particulièrement en ce temps de Pâques, un temps de réjouissance !

Je prie pour votre compréhension,

En toute amitié; que le Christ Vainqueur de la croix vous bénisse !

et prions les uns pour les autres,

Père Bob

 

Prince de la paix ! Isaïe 9,5

Viens, Seigneur, la terre a tant besoin d’être sauvée !
Viens, Seigneur, les hommes et les femmes
ont tant besoin d’être libérés !
Viens, Seigneur, sinon la Nuit nous engloutira
dans ses tumultueux flots de ténèbres !
Viens, Seigneur, protéger les humbles
toujours écartés du bonheur par l’égoïsme des puissants.
Viens, Seigneur par la force de ta Parole faire reculer
la haine qui, de tous côtés, claque méchamment ses mâchoires !
Viens, Seigneur, redresser dans leur fierté
les pauvres et les malheureux tellement habitués à se
courber sous le fardeau de la misère
Viens, Seigneur, ôter des mains humaines
les armes chargées de guerre et de mort.
Viens poser la réconciliation dans les cœurs!
Viens, Seigneur, mettre la terre égarée
sur le chemin de la bonté !
Viens, ô Sauveur, viens et sois
notre Prince de la Paix !

HYMNE – BRIVIÈRE

Quand vint le jour d’étendre les bras

Et de lier la mort sur la croix,

Le Fils de l’homme au cours d’un repas,

Livra son corps aux mains des pécheurs. 

«  Voici mon corps, prenez et mangez,

Voici mon sang, prenez et buvez.

Pour que ma mort vous soit rappelée,

Faites ainsi jusqu’à mon retour. » 

Ne craignons plus la soif ni la faim ;

 Le corps du Christ est notre festin;

Quand nous tenons sa coupe en nos mains,

Elle a le goût du monde nouveau! 

Banquet pascal où Dieu est mangé,

Signe d’amour, ferment d’unité,

Où tous les hommes renouvelés

Trouvent les biens du règne à venir. 

Par Jésus Christ, grand prêtre parfait,

Dans l’Esprit Saint d’où vient notre paix,

Pour tant de grâces, tant de bienfaits,

Nous te louons, ô Père des cieux!

Réflexion du Vendredi Saint

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. » (Jean 15 :13)

Chaque année nous ressentons, le jour du Vendredi Saint, une certaine tristesse alourdissant le cœur.  Nous portons le deuil et le chagrin de notre Seigneur Jésus Christ mort crucifié.  Pour beaucoup de gens, la crucifixion de notre Seigneur est signe d’échec: le Roi de rois, Seigneur des seigneurs est agonisant et mourant; une vie, semblerait-il, coupée à la fleur de l’âge.  Mais pour nous, Chrétiens et Chrétiennes, c’est bien différent.  Comme Saint Paul le dit, « nous prêchons le Christ crucifié: message scandaleux pour les Juifs et une folie pour les nations païennes » (1 Corinthiens 1 :23).  La crucifixion est bien loin d’être une fin tragique à la vie du Christ mais c’est plutôt l’acte suprême de son amour pour nous.  Oui, j’ose le dire: la croix est symbole de l’amour du Christ pour nous!

Le Christ Jésus nous a aimé jusqu’à donner sa vie pour nous.  C’est sur la croix que se trouve le point culminant de la mission de Dieu sur terre.  Dieu nous a envoyé son Fils.  Il prit chair et se fit un de nous en toutes choses sauf le péché.  Il s’est abaissé afin de prendre sur lui-même toute la condition humaine – la condition humaine qui, depuis Adam et Ève, était séparée de Dieu à cause du péché.  C’est sur la croix que Jésus, le Fils de Dieu, se fit victime pour le pardon de nos péchés.  C’est sur la croix que Jésus se fit victime pour le pardon de mes péchés.  En voilà un point à méditer en profondeur aujourd’hui: le Dieu tout-puissant accepta souffrir tous les supplices de la croix afin de pardonner mes péchés et me réconcilier avec lui.  Comment ce monde serait différent si chacun venait à vraiment comprendre, au profond de son cœur, l’ampleur de l’amour et du sacrifice de Dieu pour chacun.

C’est de ce point de vue que l’on peut finalement voir que la crucifixion de notre Seigneur est bien loin d’être un événement malheureux qu’il subit mais d’un acte d’amour qu’il offre.  Effectivement, il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. » (Jean 15 :13).  Aujourd’hui, prenons quelques minutes pour tenir un crucifix entre nos mains et contempler cet Amour – un amour qui est une personne et qui a un nom: Jésus Christ.

Michel Quenneville, diacre

Réflexion du Jeudi Saint

« Ceci est mon corps qui est donné pour vous.  Faites ceci en mémoire de moi. » (Luc 22 :19) 

La célébration du Jeudi Saint commémore la dernière Cène du Seigneur avant sa passion, sa mort et sa résurrection.  C’est durant ce dernier souper que le Seigneur institua la Sainte Eucharistie, lava les pieds de ses Apôtres, et leur donna le nouveau commandement: aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés (Jean 13:34).  Souvent le Jeudi Saint nous propose de réfléchir sur le lavement des pieds – le Seigneur Jésus qui s’abaisse en se faisant serviteur de tous.  L’institution de la Sainte Eucharistie est un autre abaissement de notre Seigneur : il s’offre lui-même à nous, son Corps et son Sang.  C’est un abaissement qui préfigure l’offrande de lui-même qu’il fera sur la croix lendemain – Vendredi Saint.

L’Eucharistie est le don de Jésus Christ pour nous avant sa mort et sa résurrection.  C’est le don ultime du Christ à nous qui sommes ses disciples.  Sachant que son heure était venue de passer de ce monde à son Père (sa passion, mort et résurrection), Jésus institua l’Eucharistie comme mémorial de sa passion et mais aussi afin de demeurer parmi nous.  Dans son Eucharistie, Jésus nous garantit la promesse qu’il fît lors de son ascension: « Sachez-le, je serai avec vous jusqu’à la fin des temps » (Matt. 28:20).  L’Eucharistie est donc le don de sa Présence parmi nous.  Dans l’Eucharistie, le Christ se donne à moi et je le reçois.  Il vient demeurer en moi (je deviens un Tabernacle vivant!) mais encore plus, il se donne à moi pour que je sois uni à lui.  Il vient demeurer en moi afin que je puisse vivre en lui!  Quel don!

Aujourd’hui, par contre, ce Jeudi Saint nous est différent.  La pandémie nous empêche encore de nous retrouver ensemble pour célébrer le Triduum Pascale ainsi que de recevoir son Corps et son Sang.  Ça peut être une occasion, par contre, d’approfondir notre amour et notre soif pour l’Eucharistie.  De soi, le désir de recevoir Jésus dans l’Eucharistie est un approfondissement.  Comme le dit Bienheureux Charles de Foucauld (qui sera canonisé prochainement) : « désirer aimer, c’est déjà aimer ».  Désirer s’unir à Jésus dans l’Eucharistie, c’est déjà s’unir à Jésus.

Bon et saint Triduum à chacun et chacune.

Michel Quenneville, diacre

 

Bulletin paroissial du 6 au 27 juin 2021

LE SAINT SACREMENT

DU

CORPS ET DU SANG DU CHRIST!

Adresse courriel  de la paroisse :  contact@stfrancoisassise.ca

Le Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ - 6 juin

JOUR DU SEIGNEUR

Livre de l’Exode  (24, 3-8)
Lettre aux Hébreux (9, 11-15)
Saint Marc (14, 12-16. 22-26)

Vendredi 11 juin  -  Le sacré Coeur de Jésus

Samedi 12 juin  -  Coeur Immaculé de Marie

11e dimanche du temps ordinateur - 13 juin

JOUR DU SEIGNEUR

Livre du prophète Ézékiel  (17, 22-24)
Lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens (5, 6-10)
Saint Marc (4, 26-34)

12e dimanche du temps ordinateur - 20 juin

JOUR DU SEIGNEUR

Livre de Job (38, 1. 8-11)
Letrre de saint Paul apôtre aux Corinthiens (5, 14-17)
Saint Marc (4, 35-41)

13e dimanche du temps ordinateur - 27 juin

JOUR DU SEIGNEUR

Livre de la Sagesse (1, 13-15; 2. 23-24)
2e letrre de saint Paul apôtre aux Corinthiens (8. 7,9. 13-15)
Saint Marc (5, 21-43)
               

OFFRANDES 

 

  2  au 23 MAI
QUÊTE $2180
DONS $580
ŒUVRES PASTORALE $125
Besoin de TERRE SAINTE $25
Pâques $25
Entretien de l’église $560
DONS MICHEL QUENNEVILLE $1290
TOTAL $4785

 UN GRAND MERCI A TOUS CEUX ET CELLES QUI ASSUMENT LEUR RESPONSABILITÉ EN SOUTENANT FINANCIÈREMENT NOTRE PAROISSE
.

Quêtes spéciales :

  • Tous les mois  - Levée de fonds – entretien et réparations
  • 2 avril - Besoins de l’Église en Terre Sainte
  • 4 avril - Offrande de PÂQUES
  • 9 mai - Œuvres Pastorales Papales
  • 20 juin - Éducation des Séminaristes
  • 26 septembre - Besoins de l’Église en Terres Sainte
  • 24 octobre - Dimanche Mondial Missionnaire
  • 14 novembre - Fonds de Retraite des Prêtres
  • 25 décembre - Offrande de Noël

Où suivre la messe en direct ?

Messes quotidiennes

Sur «  Sel & Lumière »  - diocèse de Montréal  à  08 hrs 30

Sur la Télévision :  COGECO  canal 185

Sur Internet:  https://seletlumieretv.org/messe/

Messes avec le Pape François

Sur Internet avec VaticanNews (Cliquez pour aller sur le site)

Diocèse de Québec

Sur internet  en direct du diocèse de Québec (Cliquez pour aller sur le site) 

Messes  dominicales

Oratoire St-Joseph de Québec

À la télévision - Radio Canada  10 hrs 00

Cogeco - canal  008

Le Pape François encourage prêtres et religieuses à servir les pauvres.

(https://www.vaticannews.va/fr/pape-francois/messe-sainte-marthe.html)