Semaine du 21 au 27 juin

Vendredi 26 juin 2020

Bonjour chers paroissiens,
Je me dois de vous communiquer ce lien à un article du Whig Standard d’aujourd’hui afin que nous sachions tous que la prudence et la rigueur est de mise à Kingston, encore plus qu’auparavant.  
Nous devons tous et toutes porter le masque en tout temps quand nous entrons dans un commerce, quel qu’il soit, sur le territoire du grand Kingston, jusqu’à nouvel ordre de la santé publique.
Nous craignons tous la contagion alors redoublons d’efforts pour rester en santé donc portons le masque et restons à une distance de 2 mètres, en tout temps.
Sentez-vous bien à l’aise de suivre la messe à la maison, à la télé si la situation vous inquiète.  Dieu est partout.  Prions les uns pour les autres !
 
Père Bob

Mercredi 24 juin 2020

Ceci est TRÈS IMPORTANT : nous devons nous assurer de respecter l’exigence légale du 30 %, du moins jusqu’à ce qu’elle change.  Je vous demande donc de nous confirmer par courriel l’heure de la messe à laquelle vous préférez assister.  Quelqu’un vous inscrira ensuite sur une liste afin de respecter le 30 %.  VOUS DEVEZ ABSOLUMENT VOUS INSCRIRE.  Vous n’avez pas à vous inscrire chaque semaine SI L’HEURE DE VOTRE MESSE RESTE LA MÊME. 

SI L’HEURE DE VOTRE MESSE CHANGE, VOUS DEVEZ NOUS EN AVERTIR AU PLUS TARD À 15 h LE VENDREDI 26 JUIN et nous essayerons de voir quels accommodements peuvent être faits.  Nous devrons nous en tenir à cette liste. 

Veuillez aussi transmettre ce message très important à vos connaissances qui n’auraient pas d’ordinateur.  Elles peuvent nous appeler au numéro de la paroisse au  613-542-2377 pour s’inscrire.

Dimanche 21 juin 2020

À tous les pères…que Dieu tout puissant vous bénisses!
Bonne fête des pères!
Père Bob

Dimanche 21 juin 2020

Allo Tous le monde
Juste une petite announce pour vous dire que Mercredi…la fête de St. Jean Baptiste j’offre la Messe à 9 h 30.
On suis le même protocole qu’on a commencé cette fin de semaine.
À bientôt
P. Bob

Très important : nous devons nous assurer de respecter l’exigence légale du 30 %, du moins jusqu’à ce qu’elle change.  Je vous demande donc de nous confirmer par courriel l’heure de la messe à laquelle vous préférez assister.  Quelqu’un vous inscrira ensuite sur une liste afin de respecter le 30 %.  Si vous deviez changer votre préférence, nous vous demandons de nous en avertir au plus tard à 15 H le vendredi 26 juin et nous essayerons de voir quels accommodements peuvent être faits.  Cette liste sera notre guide et nous devrons nous en tenir.  Nous devrons nous en tenir à cette liste.

Semaine du 14 au 20 juin

Jeudi 18 juin 2020

Traduction ‘’simple’’ et non-officielle de la lettre de Mgr Michael Mulhall, Archevêque de Kingston datée du 13 juin 2020

Chers paroissiens/paroissiennes :

Veuillez trouver ci-dessous une traduction ‘’simple’’ et non-officielle de la lettre de Mgr Michael Mulhall, Archevêque de Kingston datée du 13 juin 2020

 

Chers fidèles de l’Archidiocèse de Kingston

 

Salutations à vous,  dans le Seigneur !

Sachez que je prie pour vous alors que nous procédons à la réouverture de nos paroisses suite à la mise en œuvre des mesures de sécurité prescrites par les autorités gouvernementales. Je prie pour que vous et vos familles soyez en sécurité et en bonne santé. Je suis convaincu que même en ces temps difficiles, le Seigneur a fait pleuvoir de nombreuses grâces sur les fidèles de l’archidiocèse.

Le lundi 8 juin, le premier ministre Ford annonçait que nos églises pourraient ouvrir le 12 juin 2020. Le gouvernement a demandé que nos messes et autres rassemblements liturgiques soient limités à 30 % de leur capacité totale et que la distanciation physique soit maintenue.

L’ouverture de nos églises dans cet environnement fluide nécessitera quelques changements qui ne seront pas nécessairement agréables et qui seront parfois frustrants pour nous tous. Je vous demande de faire preuve de patience. Le P. John Hibbard a préparé une vidéo sur le site YouTube, qui est très utile en vue de votre prochaine participation à la messe paroissiale. Alors que nous nous apprêtons à ré-ouvrir la paroisse, voici les priorités qui guident notre planification :

o La santé et la sécurité des fidèles, du clergé, du personnel et des bénévoles ;

o des mesures proactives pour éviter le risque d’une deuxième vague de ce virus ;

o en reconnaissant le commandement fondamental – l’amour du prochain – nous avons la responsabilité de prendre soin les uns des autres.

J’espère que ces mesures seront temporaires ; pour cela, chacun de nous devrait suivre les conseils des autorités sanitaires locales afin de minimiser toute transmission potentielle du virus. Pour ceux qui sont malades, dont le système immunitaire est affaibli ou qui se sentent mal à l’aise de retourner à l’église à ce moment-ci, il est recommandé de s’abstenir d’assister à la messe. Je tiens à préciser que les fidèles ne sont pas tenus d’observer l’obligation de la messe dominicale. La dispense reste en vigueur jusqu’à ce que cette période d’incertitude soit terminée.

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le site web de l’archidiocèse https://romancatholic.kingston.on.ca/

Les paroisses locales communiqueront également  l’horaire des messes. Si vous êtes en mesure de le faire, veuillez consulter le site web des paroisses. Je vous demande de vous aider mutuellement dans ces préparatifs, en particulier ceux qui n’ont pas accès à l’Internet.

Nous devrons nous adapter à la situation au fur et à mesure de son évolution. Aborder ces jours incertains dans une véritable charité catholique et avec générosité les uns envers les autres nous aidera tous à cheminer sur la route qui s’ouvre devant nous. Je suis reconnaissant pour les nombreux actes de charité et de bonté qui ont lieu partout dans notre archidiocèse.

Par-dessus tout, puissions-nous continuer à prier pour les malades, pour ceux qui les soignent, et pour ceux qui sont morts au cours de cette pandémie ainsi que pour leurs proches. Soyez assurés de ma gratitude pour votre patience et votre fidélité pendant cette période de fermeture.

En union de prière et avec mes meilleurs voeux, je demeure,

Sincèrement vôtre, en Lui,

+Michael Mulhall Archbishop of Kingston

Mardi 16 juin 2020

Message du Père Bob

 

Chers paroissiens, chères paroissiennes, 

Je voudrais simplement clarifier quelque chose de très important au sujet des traductions et de nos communications.  Pour commencer, la majorité de mes communications sont écrites par moi et ce ne sont pas des traductions de ce que l’archevêque a écrit.  Dernièrement, on a reçu beaucoup de communiqués de l’archevêché au sujet de la pandémie de la COVID-19.  On avait rarement le temps de traduire ces lettres de l’archevêque tout en maintenant la communication de mes propres directives pastorales.  Parce que les communiqués de l’archevêque étaient urgents, j’ai pris la décision de vous les envoyer quand même plutôt que d’attendre la traduction, ce qu’on ne ferait pas en temps normal.  

En ce qui a trait aux nouvelles directives : il fallait que je consulte l’archevêché pour m’informer moi-même et déterminer comment adapter les nouvelles directives à notre réalité locale, et ce pour les deux paroisses.  Après avoir décidé, je suis retourné à l’archevêché et j’ai partagé mes décisions pour les faire approuver.  Elles ont été approuvées.   Donc, ceci n’était pas une traduction littérale de la lettre de l’archevêque. 

Auparavant, les communiqués de l’archevêché étaient rares et on n’avait donc pas besoin de les traduire souvent.  Maintenant, on en reçoit beaucoup à cause de cette pandémie.  

Nous sommes en train de mettre en place un système de communication entre l’archevêché et Ginette Johnson pour qu’à l’avenir, les communiqués de l’archevêque puissent être envoyés à Ginette directement et le plus rapidement possible.  Une fois que les communiqués seront traduits, on va vous les transférer soit par courriel ou par version papier.  Il ne faut pas oublier que notre archevêque en est encore à sa première année et qu’il est responsable encore de deux diocèses.  Il y a aussi eu le décès de son père, et peu après, cette crise de la COVID-19.  Donc, il va sans dire que l’archevêque a été surchargé dans plusieurs sens et il est très intéressé de faire ce qui est le mieux pour tous incluant notre communauté francophone.  

À l’avenir, quand on recevra un communiqué de l’archevêché, on va vous avertir.  Vous pourrez choisir d’aller le lire sur le site Web de l’archevêché, et une version française suivra dès que possible.  La version française sera envoyée directement par notre système de courriel et sera publiée sur notre site Web.  

Il est important de savoir qu’on fait tous et toutes notre possible et sentez-vous bien libre de communiquer avec moi directement, le père Bob, si vous avez des questions. 

 

Père Bob

Lundi 15 juin 2020

Annonce

Bonjour Chères paroissiennes et chers paroissiennes,

Une petite clarification quant à la traduction des communications de notre Archevêque est de mise.Nous avons un système en place pour procéder à la traduction de ces messages mais, depuis que nous sommes aux prises avec la COVID-19, ils nous arrivent sans le délais requis pour les traduire.  Il arrive donc que le Père Bob les publie avant la traduction puisque c’est l’attente de l’Archevêché que toutes les paroissiens de la région de Kingston y aient accès immédiatement.

Le Père Bob résume toujours les points saillants de ces communications en même temps que sa publication en anglais.  Une traduction suit peu de temps après mais pas simultanément.  Nous sommes des bénévoles, comme vous le savez.  Nous faisons tous et toutes notre possible et vous saurions grés de comprendre les circonstances et de soutenir nos efforts.

En espérant que la vie reprenne son cours même si c’est graduellement, nous vous souhaitons un bonne semaine productive et sécuritaire,

Marie-Noël St-Cyr
Présidente du conseil paroissial
Paroisse Saint-François-d’Assise
Kingston

Lettre de l’ Archevêque

Semaine du 7 au 13 juin 2020

Vendredi 12 juin 2020

Chers paroissiens, chères paroissiennes,

Que le Seigneur vous bénisse!

 

J’espère que vous allez bien.  Un mot pour donner suite à l’information que vous avez déjà reçue.

Tout d’abord, on commence à s’apercevoir que cette nouvelle réalité, et toute la préparation et l’organisation qu’elle requiert sont plutôt compliquées.  J’espère toujours vous accueillir les 20 et 21 juin, mais ce sera tout un aria pour y arriver.

Je veux premièrement remercier tous ceux et celles qui se sont portées volontaires.  Je vous en suis très reconnaissant.

Il semblerait que cette nouvelle réalité se vivra mieux avec des placeurs.  Deux à chaque messe.  Donc, j’espère trouver deux bénévoles pour chaque messe.  J’expliquerai à celles et à ceux qui se porteront volontaires pourquoi il est nécessaire d’en avoir deux plutôt qu’un.  On pourra probablement se passer de placeurs après un mois, une fois que les gens connaîtront mieux la marche à suivre.  Si vous êtes allés au Costco ou au Loblaws, vous comprenez pourquoi il est préférable d’en avoir.  Et une fois à l’église, vous verrez que leur raison d’être sera évidente.

De plus, et ceci est très important : nous devons nous assurer de respecter l’exigence légale du 30 %, du moins jusqu’à ce qu’elle change.  Je vous demande donc de nous confirmer par courriel l’heure de la messe à laquelle vous préférez assister.  Quelqu’un vous inscrira ensuite sur une liste afin de respecter le 30 %.  Si vous deviez changer votre préférence, nous vous demandons de nous en avertir au plus tard à 15 H le vendredi 19 juin et nous essayerons de voir quels accommodements peuvent être faits.  Cette liste sera notre guide et nous devrons nous en tenir.

J’imagine qu’avec une messe de plus tout ira bien et qu’il y aura moins de participants à certaines messes.  J’espère que les gens pourront faire preuve de souplesse lorsque possible.

En dernier lieu, ce sera difficile de tout faire à l’équerre.  Nous ferons des erreurs parce que ceci est tellement étrange et tellement nouveau.  Souvenons-nous toutefois d’une chose : malgré cette nouvelle chorégraphie et ce qui nous attend, nous entendrons ces magnifiques paroles du Christ : « Vous ferez cela en mémoire de moi ».  Et ce pain devenu Chair, nous le recevrons.  À vrai dire, c’est ce miracle qui changera tout et qui ordonnera le chaos.

Que Dieu vous bénisse, et à bientôt,

 

Père Bob

Bonjour à tous et toutes,

Voici le nouveau bulletin du 14 au 28 juin, 2020.
Petit extrait du message de père Bob le 12 juin.

De plus, et ceci est très important : nous devons nous assurer de respecter l’exigence légale du 30 %, du moins jusqu’à ce qu’elle change.  Je vous demande donc de nous confirmer par courriel l’heure de la messe à laquelle vous préférez assister.  Quelqu’un vous inscrira ensuite sur une liste afin de respecter le 30 %.  Si vous deviez changer votre préférence, nous vous demandons de nous en avertir au plus tard à 15 H le vendredi 19 juin et nous essayerons de voir quels accommodements peuvent être faits.  Cette liste sera notre guide et nous devrons nous en tenir.

J’imagine qu’avec une messe de plus tout ira bien et qu’il y aura moins de participants à certaines messes.  J’espère que les gens pourront faire preuve de souplesse lorsque possible.  

Jeudi 11  juin 2020   

   

Nouvelles directives pour la célébration de l’Eucharistie dans notre paroisse

 

Chers amis, chères amies dans le Seigneur,

 

Nous nous préparons à célébrer l’Eucharistie avec certaines modifications et il est important d’établir clairement ce à quoi cette nouvelle réalité temporaire ressemblera.

Tout d’abord, un peu de contexte : vous aurez peut-être déjà visionné la vidéo préparée par le père John Hibbard.  Je dois dire qu’il a fait un excellent travail, comme toujours.  Toutefois, cette vidéo a été créée avant l’annonce faite par notre premier ministre Doug Ford.  On croyait qu’il y aurait encore un certain temps avant le retour dans les églises.  Alors, il va sans dire qu’il aurait été préférable qu’on ait un peu plus que quelques jours pour se préparer.  En fin de compte, la plupart de nos paroisses ne pourront pas ouvrir en fin de semaine.  Certaines essayeront probablement, mais rien n’est garanti; et il n’est pas recommandé de proposer aux gens de fréquenter une autre église en attendant, car toute paroisse ne peut accueillir que 30 % de ses propres paroissiens.  J’espère pouvoir vous accueillir la fin de semaine du 20 et du 21 juin.  Pour tout dire, je vais travailler très fort pour que ça se fasse.

J’aimerais insister sur le fait que personne n’est tenu d’assister à la messe en ce moment, soit parce qu’on est vulnérable dû à notre âge ou pour n’importe quelle autre raison.  La dispense accordée par Rome est maintenue jusqu’à nouvel ordre.  Certaines personnes ont de grandes hésitations face à un tel risque, même si elles sont en santé.  Vous vous devez de respecter votre zone de confort.  Ce n’est pas une audition pour un rôle de super-héros ni de martyr.  Toute personne a le droit de respecter ses limites tout en visant un retour à la messe un jour.

De concert avec deux personnes dans les deux paroisses, je commence à faire les préparatifs nécessaires pour la fin de semaine du 20 et du 21 juin.  Je jouerai un rôle actif le plus possible afin d’assurer que les directives soient respectées.  N’oubliez pas qu’il y a un nouvel horaire en vigueur dans les deux paroisses.

L’archevêché demande à chaque prêtre de suivre les directives.  Certaines sont bien expliquées dans la vidéo.  De plus, chaque prêtre a la responsabilité d’adapter ces directives aux besoins particuliers de sa paroisse et à la taille de son église, par exemple.

Cela étant dit, voici la marche à suivre, du moins pour l’instant.  Rappelez-vous que tout ceci est nouveau.  Il y aura peut-être lieu de faire des modifications ici et là, au fur et à mesure que nous progresserons.  De plus, j’ajoute une messe à l’horaire de chaque paroisse pour qu’il soit plus facile de limiter la taille de l’assemblée à 25 ou à 30 %.  En dernier lieu, et après de multiples consultations, voici ce qui a été décidé :

 

  • Nous n’utiliserons aucun livre, y compris les cahiers de chants et les petits missels.

 

  • - Aucun bulletin ne sera publié pour l’instant.

 

  • - Les bancs seront marqués afin de respecter la distanciation physique. Un banc sur deux sera ouvert.

 

  • Il n’est pas recommandé de faire fonctionner les ventilateurs. Je sais que les grandes chaleurs approchent.  En contrepartie, la messe ne durera que 20 minutes.  La raison d’être de cette décision est assez claire.  Les éventails compromettent la distanciation physique s’ils transportent un peu partout les particules qui sont dans l’air.  Alors, s’il fait très chaud et si vous avez des problèmes cardiaques ou autres, ne courez pas le risque.

 

  • Puisque la messe ne durera que 20 minutes, la salle des toilettes ne devra probablement pas être utilisée aussi souvent. Si elle devait l’être, elle doit être désinfectée à chaque fois.  À Saint-François, on pourra se servir de la salle des toilettes de la sacristie si c’est absolument nécessaire, car on n’aura pas accès à la salle paroissiale.

 

  • Moins on chante, mieux c’est. Le prêtre entrera donc soit en silence ou accompagné à l’orgue, ou par un autre instrument, ou encore par un chantre qui se tiendra à l’écart.

 

  • Le panier de la quête sera placé à l’entrée. Une fois que tous seront entrés, il sera déplacé vers un lieu sécuritaire.  Les offrandes peuvent toujours être faites par la poste ou peuvent être glissées dans la boîte aux lettres du presbytère.

 

  • Nous pourrions demander à un servant de messe d’entrer en procession avec la croix, mais j’ai pris la décision de leur permettre d’être dans les bancs pour l’instant pour la seule raison que je dois entrer par la sacristie dans les deux paroisses. Pour les fins de distanciation physique, il vaut mieux se passer de servants de messe pour l’instant.  Servir le vin et l’eau directement à l’autel n’est certainement pas possible en ce moment.

 

  • La messe sera abrégée, car tel qu’on me l’a expliqué, la transmission du virus semble se faire lors de contacts prolongés. On nous demande de limiter la durée de la messe à 20 ou à 25 minutes.

 

  • Il y aura un Kyrie bien simple et la Prière d’ouverture, mais aucune partie de la messe ne sera chantée. Il n’y aura pas de Gloire à Dieu ni de Profession de foi.  En récitant le chapelet, on y dit un Je crois en Dieu.  On pourrait donc se limiter à le réciter en disant le chapelet pour l’instant.

 

  • Il y aura une lecture, le psaume et l’Évangile.

 

  • On encourage les prêtres à faire une courte homélie s’ils le souhaitent, mais j’ai décidé de continuer à offrir l’homélie par courriel de sorte à en faire une réflexion plus approfondie.

 

  • Nous avons le choix de faire un signe de la tête ou de nous incliner à l’Échange de la paix. Nous allons toutefois suspendre ce geste jusqu’à ce que nous puissions revenir à ce qui est la norme dans notre communauté, soit se donner la main.  Nous le faisons régulièrement dans les écoles, et le missel rend facultative cette étape de la messe selon ce qui est d’usage dans la communauté.  Dans ces paroles du célébrant, « Que la paix du Seigneur soit toujours avec vous », il y a un échange collectif d’amitié et de paix.

 

  • Après l’Agneau de Dieu, nous nous dirigerons vers la sortie pour la communion. Le célébrant offrira une prière de bénédiction spéciale, « Bénissons le Seigneur », et se dirigera vers la sortie de l’église.  Là, les communiants recevront la communion soigneusement dans la main.  Une fois qu’ils auront reçu la communion, chaque fidèle pourra partir tout en maintenant la distanciation physique.  Si vous portez un masque, vous devrez l’enlever d’un côté, par son attache, et le replacer après avoir reçu le Corps du Christ.  Le communiant peut partir immédiatement après avoir reçu la communion.

 

  • Une fois que tous auront reçu la communion et qu’ils auront quitté l’église, le célébrant retournera à l’autel et priera seul la Prière après la communion. Il purifiera ensuite les vaisseaux sacrés.

 

  • Il faudra un certain temps, un an peut-être, avant que la communion sous les deux espèces ne revienne.

 

En guise de conclusion, j’aimerais dire que je suis bien conscient que tout ce qui précède semble peut-être étrange et déconcertant.  Je suis bien d’accord.  Mais rappelons-nous que c’est tout de même mieux qu’un confinement complet et que, à travers les âges, l’Église a parfois dû célébrer l’Eucharistie de façon plutôt différente.  Je me souviens de l’histoire vraie d’un prêtre qui, dans un camp de concentration, célébrait l’Eucharistie avec un raisin écrasé et un morceau de pain sec guère plus gros qu’une miette.  Le tout, en silence bien sûr et sans vêtements sacerdotaux.  En uniforme rayé de prisonnier plutôt.  Alors, courage!  Un jour, nous reviendrons à nos habitudes d’antan.  Je dis « un jour », car certaines façons de faire resteront hors de notre portée pour un certain temps encore.  On craint une deuxième vague, ce qui j’espère ne se produira jamais.  Mais s’il devait y en avoir une, nous sommes bien mieux préparés que nous l’étions il y a quelques mois.  Et nous réussirons à la traverser.  Vous verrez.

Que Dieu vous bénisse, tous et toutes.  Et priez s’il vous plaît pour tous les membres du clergé alors qu’ils s’apprêtent à vivre la transformation de la célébration de la Sainte Eucharistie.

 

Père Bob

 Téléchargez les nouvelles directives

Allo chers paroissiens/paroissiennes
Un petit mot pour vous partager un nouvel horaire de messes temporaire qui vas PEUT ÊTRE commencé le 21 juin, mais on va voir.
Samedi à 16 h et 17 h
Dimanche 11 h
(On encourage ceux qui participent en général à la messe de 11 h de considérer venir à 16 h ou 17 h ).
Ceci pour nous permettre d’avoir moins de participants à chaque messe pour respecter le mandat d’avoir seulement 30% capacité à une Messe.
TRÈS IMPORTANT: AUCUNE PERSONNE DOIT SE SENTIR OBLIGÉ DE VENIR À L’ÉGLISE SI ILS SONT VULNÉRABLES OU FRAGILE. La dispense continue pour ceux qui ne peuvent pas assister à la messe.
On va partager d’autres informations bientôt.
Et on va en avoir en masse.
P. Bob
La vidéo Youtube du Père John Hibbard pour la réouverture de l'église - À quoi s'attendre lorsque vous revenez à l'église - [cliquez-ici].

Mardi 9 juin 2020

Chers paroissiens,

Nous nous rapprochons du moment où nous pourrons célébrer l'Eucharistie ensemble, mais avec des changements, beaucoup de changements.

Comme la lettre de l'Archevèque nous l'a indiqué, nous allons tout recommencer dès que les mesures de sécurité seront mises sur pied.

J'en ai parlé avec un membre du personnel de la chancellerie qui m'a parlé de 2 à 4 semaines avant que tout soit prêt.

Comme la réouverture ne pourra se faire en fin de semaine, nous le ferons dès que possible.  Si ça peut se faire la fin de semaine du 21, j'en serais vraiment content, mais à mon avis, ce sera sans doute la fin de semaine suivante.

De plus amples renseignements nous seront fournis très bientôt.

L'Archidiocèse nous guidera en ce qui concerne le nouveau protocole et les produits désinfectants à se procurer.

Aussi, l'horaire des messes sera différent pendant quelques mois.  Les explications à ce sujet suivront sous peu.

D'une façon ou d'une autre nous avançons et d'ici le début juillet nous pourrons célébrer l'Eucharistie.

Ce sera différent pour quelques mois, peut-être même jusqu'au printemps prochain, mais le confinement total sera bientôt terminé.

Que Dieu vous bénisse tous.

Père Bob

Semaine du 19 au 25 avril 2020

22 avril 2020

Chers paroissiens(ne)s.

J’espère que chacun d’entre vous se porte aussi bien que possible.  C’est une vie différente, ça c’est sûr.

Ce message est en réponse à plusieurs questions concernant la possibilité de continuer à contribuer au soutien de l’église.

Premièrement, si vous avez des difficultés vous-mêmes, ou connaissez un(e) paroissien(ne)  qui en éprouve, m’en faire part pour pouvoir aider si je peux.  En lien avec ceci, je me demande s’il y a lieu d’encourager les gens à donner des cartes cadeaux pour épicerie ou autre chose ?  Une idée comme ça..  Vos commentaires sont toujours appréciés.  Toute personne que nous aiderons peut compter sur notre complète confidentialité.

Deuxièmement, comme mentionné par l’Archidiocèse, les personnes peuvent donner selon leur bon vouloir.  Peut-être que certains voudront donner un peu plus…  ce sera certainement apprécié.

Je crois que présentement, le meilleur moyen de donner est de faire parvenir un chèque par courrier…  pas à chaque semaine, mais peut-être une fois par mois.

Personne ne doit se sentir obligé s’ils éprouvent des difficultés ou seront à brève échéance en difficulté financière.  De nouveau, laissez-nous savoir si vous avez besoin et nous ferons notre possible pour vous aider.

Je vous explique.  Je suis bien conscient que nous avons des personnes très généreuses dans mes deux paroisses et cette lettre est en réponse à leurs offres. Vous savez tous comme je déteste parler argent.  Je n’aurais sûrement pas été très bon en affaire.  Bref, je vous remercie tous.

Que Dieu vous bénisse et prenons un jour à la fois.

Père Bob

Semaine du 5 au 11 avril 2020

“Allô tout le monde. Vous allez recevoir des réflexions bien tôt pour la semaine sainte. Mais, pour l’instant, je vous rappelle qu’au début de cette crise j’ai mentionné qu’il avait des paroisses qui offre « live streaming » de les services/messes et que moi je ne pensais pas que c’était nécessaire d’ajouter « mes célébrations » sur YouTube parce que il en existe EN MASSE! On a inclue plusieurs liens pour vous, incluant un lien pour notre Archidiocèse. Sur le site web du diocèse on offre plusieurs liens aussi, et surtout un rappelle à vous que, à la cathédrale Monseigneur Mulhall célèbre le Triduum entier et ceci vas être offert sur l’internet. » 

Père Bob

Message du 4 avril 2020

Chers paroissiens

Bonjour à toutes et tous. 

J’espère que vous allez aussi bien que possible.  (Ceci n’est pas le sermon que vous recevrez pour le Dimanche des Rameaux.)

C’est un tout autre parcours…  C’est sûr.

Hier, le gouvernement de l’Ontario nous a fait des révélations troublantes qui nous font prendre conscience que la situation actuelle n’est pas normale, et qu’elle ne le sera pas pour un certain temps.  Je dois cependant ajouter que le Dr. Donnelly a bien souligné que, si nous suivons leurs directives très strictes, nous pourrions assister à un renversement radical de la situation : des vies sauvées (ce qui est et reste notre priorité), et même un rebondissement de notre économie.

Cependant, nous n’en n’avons aucune certitude.  Une des révélations que je trouve particulièrement troublante est la prédiction que ce virus pourrait être un problème pendant plus de 18 mois.  Ceci est vraiment inquiétant; c’est le moins qu’on puisse dire.  Est-ce que notre mode de vie s’en trouvera changé (y compris notre pratique religieuse), et ce, jusqu’à Noël?  Peut-être bien.

Ceci étant dit, je crois fermement que nous trouverons des solutions.  Dans mes deux paroisses, il y a des docteurs et des chercheurs… des scientifiques de tout genre, ce dont je suis très fier et j’en rends grâce à Dieu.  Nous vous saluons!  Nous prions pour vous et rendons grâce à Dieu pour votre vocation.  Comme je l’ai déjà dit, notre regard de catholiques envers la science n’est ni suspicieux, ni hostile.  Présentement, nous sommes en présence de mouvements, des mouvements religieux, qui prétendent plus ou moins que la science est une absurdité et que tout ce dont on a besoin c’est de mettre notre confiance en Dieu.

Bien sûr, tout ce dont on a besoin c’est de mettre notre confiance en Dieu, PARCE QUE Dieu nous a fait don d’intelligence et de curiosité d’esprit, dont nous devons nous servir. Avoir confiance en Dieu ne signifie PAS encourager une certaine théorie qui perçoit la science médicale comme étant ‘‘inférieure’’.  Dans notre tradition catholique, il y a des ordres religieux de femmes et d’hommes qui ont consacré tous leurs charismes à la profession médicale et au nursing.  Il y a même des Jésuites, qui sont des neurologues et des sœurs religieuses, qui ont fondé de grands hôpitaux à travers le monde et je pourrais donner bien d’autres exemples.

Apportons notre soutien aux travailleurs de la santé et aux chercheurs et scientifiques… parmi lesquels, certains font partie de notre communauté. Trouvons aussi de l’espoir dans leur existence et leur mission qui sont des dons de Dieu.

Donc, soyons réalistes, car notre parcours sera long.  Même si nous entrons dans une nouvelle normalité dans nos vies, d’une certaine façon je ne suis pas trop inquiet.  J’ai confiance en Dieu, parce qu’Il nous a donné des outils qui nous permettent d’être créatifs face à tout cela.

Mais je termine avec cette pensée :  J’espère que les habitants de cette planètes peuvent réaliser que nous sommes tous dans le même bateau, dans l’espoir que nous assisterons à une révolution de la bonté, de la compassion (souffrir avec) d’amour (caritas)… comme Jésus le demande… « Qu’ils soient un, Père, comme Vous et Moi sommes Un… »

Un jour à la fois

Shalom

Père Bob

Bonjour à vous, paroissiennes et paroissiens,

Toutes les semaines, un modeste bulletin sera publié sur notre site afin que nous nous suivions en pensées, en paroles et en prières. 

J’espère que vous allez tous très bien malgré cette période de distanciation obligatoire. 

Je veux que vous sachiez qu’à chaque fois que je dis la messe en privé, je la dis à votre intention et que, comme vous tous,

 j’ai hâte que notre vie habituelle reprenne. 

Gardez la Foi !  Gardez en vous la certitude que nous sommes en communauté même si nous ne voyons pas en ce moment.   

Restez entourés des vôtres et même si vous êtes seul.e,  sachez que nous sommes en union de prière avec vous.

 Si vous ressentez le besoin de me parler, n’hésitez pas à laisser  un message téléphonique à la paroisse, au
613 542-2377. 

Dépassons le réflexe de Thomas et croyons sans voir et sans toucher.  Jésus est en chacun et chacune;  que Sa force nous soutienne et que le silence ou l’agitation qui nous entoure, selon nos circonstances, soit riche d’une musique divine.  

Prions les uns pour les autres. 

Père Bob Masters

votre curé

ANNONCE – N05

Samedi, le 21 mars 2020

Chers Paroissiens/Paroissiennes 

L’église est fermée et toutes les messes sont annulées jusqu’à nouvel ordre.

LES HOMÉLIES ET TEXTES LITURIQUES SERONT RÉGULIÈREMENT PUBLIÉS SUR NOTRE SITE WEB.

SI VOUS RESSENTEZ LE BESOIN DE ME PARLER, N’HÉSITEZ PAS À LAISSER UN MESSAGE TÉLÉPHONIQUE À LA PAROISSE , AU 613 542-2377 OU M’ENVOYER UN MESSAGE À L’ADRESSE DE COURRIEL francois.dassise@gmail.com  

QUE DIEU VOUS PROTÈGE

Père Bob Masters

ANNONCE – N04

Vendredi, le 20 mars 2020

Chers Paroissiens/Paroissiennes 

« Chers paroissiens/paroissiennes, ce matin j’ai célébré la Messe pour l’âme de Martina Yuen qui est décédée hier soir. Martina était une paroissienne que j’allais visitée régulièrement pour lui apporter la communion. Ceci est difficile pour la famille car il faut qu’elle attende avant d’avoir les funérailles. Un autre exemple comment on est dans des moments difficiles. » 

Père Bob Masters

ANNONCE – N03

Jeudi le 19 mars 2020

Chers Paroissiens/Paroissiennes 
Je voulais tous simplement vous souhaiter une bonne Fête de St. Joseph. J’ai célébré la messe ce matin à 5 h pour vous tous! La messe était offerte pour Gérald Maurice. 
Je continue de prier pour vous tous! On est pas encore sorti du bois. Les choses vont peut être devenir un peu plus compliquées mais on va s’en sortir. 
Priez donc à St. Joseph et aussi à St. Frère André aujourd’hui. Nous ne sommes pas seul(e)s. 
Que Dieu vous protège. 
P. Bob 

Jeudi 19 mars 2020

Communiqué

Chers frères et soeurs en Christ, 

Que la grâce et la paix de notre Seigneur Jésus-Christ soient avec vous ! 

Ce communiqué comprend deux parties, plus ou moins. Dans la première partie, j’espère simplement aborder la réalité à laquelle nous sommes tous confrontés telle qu’elle est. Je pense qu’il est important de le faire. La deuxième partie sera une tentative de réflexion spirituelle en quelque sorte. Il est également très important de le faire. Très important. 

Nous sommes donc confrontés à une crise. Prétendre qu’il ne s’agit pas d’une crise serait insensé. Nous ne sommes pas en vacances. Nous sommes confrontés à une pandémie et nous subissons les répercussions de cette réalité, même si beaucoup d’entre elles sont de nature préventive. Il est important de dire, maintenant, que ces mesures sont importantes. Nos gouvernements ont choisi plus ou moins d’empêcher ce que nous appellerions le “business as usual” (nos habitudes) pour tenter de revenir plus rapidement à nos habitudes (business as usual) une fois que le virus COVID19 ne sera plus la menace qu’il est. Pour ma part, je serai tellement reconnaissant de revenir à la normale. Mais, pour l’instant, nous devons être prudents et, tout comme la chirurgie qui peut être douloureuse pour parvenir à la guérison, il en est de même pour la présente pandémie. Nous sommes des animaux sociaux et cet effet de “ville fantôme” est difficile à supporter. J’ai même regardé des images de l’une des principales autoroutes de la région du Grand Toronto et elle est pratiquement vide. Même les mouettes et les corbeaux sont confus. (un peu d’humour là… de l’humour bien nécessaire même si c’est niais…lol). 

Il est très important d’être réaliste, non seulement en ce qui NOUS concerne personnellement, mais surtout en ce qui concerne les moins fortunés et même ceux qui ne sont pas nécessairement “moins fortunés”, mais qui dépendent de leur travail pour apporter de la nourriture sur la table. Nombreux sont ceux qui ne peuvent pas se permettre de ne pas travailler pendant deux semaines, voire plus. De nombreuses personnes ayant une petite entreprise sont anxieuses, et à juste titre. Les petites entreprises sont essentielles et constituent une vraie bénédiction. Mon cœur se brise pour tous ces gens honnêtes et travailleurs qui craignent le pire (prions pour que cela n’arrive pas). 

Et puis il y a tant de personnes qui sont déjà très vulnérables : les pauvres et surtout les sans-abris, plus particulièrement ceux qui ont des problèmes de dépendance ou de santé mentale. Je ne peux même pas imaginer ce que beaucoup doivent souffrir. J’aimerais tellement pouvoir agiter une baguette magique et tout arrêter. Mais ça ne marche pas comme ça. 

N’oublions pas non plus les jeunes qui sont censés être en classe. Bien sûr, au début ils pensent que c’est drôle ou que c’est le temps de faire la fête, mais bientôt ils commenceront à en ressentir les effets négatifs. Ils ne s’en rendent peut-être même pas compte eux-mêmes, mais ils aiment la structure. Ils aiment tout ce qui se trouve dans leurs “compartiments bien sécurisés”. Nous devons donc également être vigilants sur la façon dont tout ça affecte les jeunes, en particulier les adolescents qui sont déjà confrontés à tant de luttes intérieures. Ne croyons pas que la possibilité d’anxiété et de dépression ne soit qu’une réalité adulte. Si cet “arrêt” dure longtemps, nous nous sentirons tous dépassés, et en particulier les plus jeunes. 

Mais nous surmonterons cette situation. Il y a là un paradoxe : nous sommes séparés par nécessité médicale et pourtant, d’une certaine manière, nous sommes aussi rapprochés les uns des autres.

À bien des égards, cette “chose” est un grand égalisateur : quels que soient notre identité et notre statut, nous sommes soudainement, et radicalement, tous traités de la même manière.  (En fait, c’est la façon dont Dieu nous voit). Même le Pape et les chefs d’État sont en quarantaine. Cette “chose” nous rapproche aussi d’une manière étrange.  C’est un problème de “nous”, et non pas un “leur” problème.

De plus, bien que je n’aime pas chanter : “vous devriez être reconnaissants” sur tous les tons, (la plupart d’entre vous le savent), je suis tellement convaincu que lorsque nous nous en sortirons, nous verrons à quel point la vie est fragile et précieuse ! Tâchons-donc de toujours nous y accrocher avec une immense gratitude. 

Maintenant, pour l’aspect le plus important de cette communication. Vous voyez, nous sommes… DÉJÀ ET DÈS MAINTENANT, un PEUPLE DE PÂQUES ! DÈS MAINTENANT, LE RESSUSCITÉ EST avec nous… et c’est vrai quoi qu’il en soit. Nous n’avons pas à attendre jusqu’au dimanche de Pâques. Même si c’était pendant la période de Noël, c’est ce que je soulignerais… IL EST AVEC NOUS. Vous vous souvenez ? C’est Dieu qui vient à nous ! Emmanuel ! (Dieu avec nous). 

Donc, oui, il est triste de manquer nos célébrations liturgiques régulières. Il est fort probable que nous ne pourrons même pas célébrer Pâques comme d’habitude. (mais je célébrerai bien sûr en privé et que vous serez tous avec moi en esprit).

Mais pensez à ceci. Tout d’abord, il est tellement important de se rappeler que le premier Chemin de Croix , celui de Jésus, n’était PAS un rituel stylisé dans un bâtiment chauffé (ou climatisé) avec de beaux vêtements sacerdotaux et des servants munis de bougies. LA DERNIÈRE CÈNE n’était PAS DÉCORÉE DE manière glorieuse, avec des vêtements magnifiques, de l’encens et des beaux chants. Les événements que nous célébrons et commémorons ont eu lieu au milieu de périodes turbulentes et même de chaos et d’incertitude. De la Nativité à la Résurrection, la DIVINE MAJESTÉ du CRÉATEUR s’est manifestée et incarnée de la manière la plus humble – en fait -d’une manière  plus vulnérable et  encore moins idéale ou “confortable” !  

 Même la Résurrection réelle n’aurait pas passé le test “Hollywood”. Elle l’a été et elle le dépasse encore plus. Elle est profonde. Elle provient de l’intérieur. Et c’est parce que DIEU EST ! C’est aussi simple que cela : DIEU EST !   Il est »JE SUIS QUI SUIS” ! 

La plupart d’entre nous n’ont pas vécu de tels événements où notre routine habituelle, même le luxe des services religieux réguliers, a été interrompue soit par la guerre et les bombardements, soit par la persécution ou les pandémies. C’est une nouveauté pour nous. Soyons patients avec nous-mêmes, et avec les autres. Nous réagissons tous différemment. Je sais que les gens peuvent parfois être contrariés par la réaction des autres (sans commentaires sur le papier toilette…lol) mais nous ne savons absolument pas ce que l’autre vit. Les gens ont peur. Nous ne sommes pas nés avec un manuel d’instructions sur la façon de gérer la COVID 19.  Que l’AMOUR de DIEU informe toujours nos paroles et nos actes.
 
J’encourage les gens à vraiment considérer des dévotions comme le Rosaire ou le chapelet de la Miséricorde Divine ou la Prière de Jésus. (Je recommande si vous le pouvez, la lecture du livre: Le Chemin du Pèlerin russe). Si vous Récitez le Rosaire, ne l’intellectualisez pas… priez-le simplement avec humilité et amour et Dieu fera le reste. Même dans la prière, souvenez-vous que c’est Dieu qui vient à nous ! 

Je ne vais pas mentir, la “routine” va me manquer pour ainsi dire. Mais nous n’avons pas le choix. Nous devons entrer dans cette sorte d’expérience du désert”. Nous nous en sortirons. Vous verrez. Et nous aurons très probablement toute une Fête de la Pentecôte !  Mais quoi qu’il en soit, le Christ est ressuscité MAINTENANT ! DIEU EST… MAINTENANT ! 

Finalement, vous êtes toujours dans mes prières. Je vais célébrer la messe pour les deux paroisses en privé (seul) et vous serez avec moi pendant ces célébrations ! Vous pouvez en être sûr ! 

Que Dieu vous bénisse tous et, comme un prêtre ukrainien âgé que je connais dirais (avec un fort accent) sur son répondeur avant le “bip”… “Souriez, Dieu vous aime et moi aussi ! 

Père Bob.

Thursday, March 19 2020

Communication

Dear Brothers and Sisters in Christ

The Grace and Peace of Our Lord Jesus Christ be with you!

This communication will be in two parts, more or less. The first part, I hope to just address the reality we are in such as it is. I think it’s important to do that. The second part will be an attempt at a spiritual reflection of sorts. It is also very important to do that. Very important.

 

So, here we are facing a crisis. To pretend it is not a crisis would be foolish. This isn’t a holiday. We are facing a pandemic and we are experiencing the repercussions of that reality, even if many of those are preventative in nature. It is important to say, now, that those measures are important. Our governments have chosen more or less to ‘lock down’ what we would call “business as usual” in an attempt to more quickly get back to that “business as usual” once this COVID19 is no longer the threat that it is.  I for one will be ever so grateful to return to the norm. For now, we must be cautious and much like surgery can be painful to get to healing, so is this. We are social animals and this ‘ghost town’ effect is difficult for us to take. I was even looking at footage of one of the main highways in the GTA and it’s all but empty. Even the seagulls and crows are confused. (a bit of humour there…badly needed humour even if it’s cheesy…lol).

 

It is so important for us to do a reality check, not just in reference to how this affects US personally, but especially how this affects the less fortunate and even those who are not necessarily “less fortunate” but depend on actually going to work to put food on the table. Many people cannot afford to not work for two weeks or even more. Many people with small businesses are anxious, and rightfully so. Small businesses are so essential and such a blessing. My heart is absolutely shattered for all these honest hard working people who are fearful of the worst. (we pray that this will not happen).

 

Then there are so many people who are already very vulnerable: the poor and especially the homeless, most particularly those with either addiction problems or mental health issues. I can’t even imagine what many must be suffering. I so wish I could wave a magic wand and stop it all. It doesn’t work like that.

 

Also, let us not forget the young people who are supposed to be in classes. Sure, at first they think it’s funny or ‘party time’ but soon they begin to feel it. They may not even realize it themselves, but they like structure. They like everything in their ‘safe compartments’. So, we have to be vigilant as well on how this affects the young people, especially adolescents who are already facing so many inner struggles. Let us not believe that the possibility of anxiety and depression is only an adult reality. If this ‘shutdown’ goes on for a long time, we will all feel overwhelmed, and especially the younger ones.

 

But we will overcome this. There is a paradox here: we are being separated by medical necessity and yet in a way we are drawn closer to each other.

 

In so many ways, this ‘thing’ is a great equalizer: regardless of who we are and what status we hold, we are suddenly, and radically all the same.  (Actually it’s the way God sees us) Even the Holy Father and Heads of State are in quarantine. This ‘thing’ is also in a strange way, bringing us closer together.  This is a “we” problem, not a “their problem”.

 

Also, I don’t like doing the “you should be grateful” song and dance. Most people know that. However, I am so convinced that when we come out of this, we will see how fragile and how precious life is! Let us forever hold on to that with immense gratitude.

 

Now, for the most important aspect of this communication. See, we are– RIGHT NOW an EASTER PEOPLE! RIGHT NOW– we are a people of HOPE! RIGHT NOW THE RISEN ONE IS with us…and that is true regardless. We do not have to wait until Easter Sunday. Even if this was during the Christmas season, that is what I would highlight…HE IS WITH US. Remember? It is God who comes to us! Emmanuel! (God With Us).

 

So, yes, it is sad that we are going to miss our regular liturgical celebrations. Most likely we will not even be able to celebrate Easter as normal. (though I will of course in private and you will all be with me in spirit).

 

But think of this. First of all, it is so important to remember that the ORIGINAL Way of the Cross was NOT a stylized ritual within a heated (or air conditioned) building with vestments and servers with candles. The ORIGINAL LAST SUPPER was NOT done with glorious decorations and vestments and incense and beautiful chants. The original events that we celebrate and commemorate took place in the midst of turbulent times and even chaos and uncertainty. From the Nativity to the Resurrection, the FULL MAJESTY of the CREATOR was manifested and Incarnated in the most humble—in fact—vulnerable and less than ideal or ‘comfortable’ ways! Even the actual Resurrection would not have passed the “Hollywood” test. It was and IS beyond that. It is profound. It is WITHIN. And that is because GOD IS! It’s that simple—GOD IS!    “I AM WHO AM”!

 

Most of us have not experienced such an event whereby our regular routine, even the luxury of regular Church services—has been interrupted by either war and bombings or persecution or pandemics. This is new for us. Let us be patient with ourselves, and with others. We all react differently. I know people can get upset at times at the reaction of others (not commenting on toilet paper…lol) but we absolutely don’t know what the other is experiencing. People are afraid. We are not born with a readymade manual on how to deal with COVID19.  Let the LOVE of GOD always inform our words and our actions.

 

I encourage people to really consider devotions like the Rosary or the Divine Mercy Chaplet or the Jesus Prayer. (I recommend if you can, reading the Way of the Pilgrim) If you DO the Rosary, do not intellectualize it…just pray it with humility and love and God will do the rest. Even in prayer, remember, it is God who comes to us!

 

I won’t lie, I am going to miss the ‘routine’ so to speak. But we have no choice. We must enter into this sort of ‘desert experience’. We will be ok. You’ll see. And most likely we will have quite a Pentecost celebration!  But regardless, Christ is Risen NOW! GOD IS— NOW!

 

Finally, you are always in my prayers. I will be celebrating Mass for both parishes privately (alone) and you will be with me during those celebrations! That much you can be sure of!

God bless you all and as an elderly Ukrainian Priest I knew would say (with thick accent) on his answering machine before the ‘beep’… “smile, God loves you and so do I!”

 

Fr. Bob

ANNONCE – N01

Paroisse Saint-François-d’Assise

Mardi le 17 mars 2020

Avis aux paroissiennes et paroissiens

Il est dès maintenant nécessaire pour nous de fermer l’église et d’annuler toutes les liturgies jusqu’à nouvel ordre.

Pour de plus amples détails, veuillez lire la lettre de l’Archevêque (cliquez ici).

Nous communiquerons à nouveau, via notre site web, s’il y a d’autres développements à cet effet.

Prenez bien soin de vous et des vôtres et continuez à prier pour les uns les autres.

Ensemble dans le Christ Jésus,

Père Bob Masters

Curé